Actualités

Le CRE de Laval s’oppose à la vente d’un terrain boisé pour consolider la tenure publique du Carré Laval

Articles - Image d'intro

Le CRE de Laval est dépité par la décision du conseil municipal de la Ville de Laval du 10 mars dernier, soit l'entérinement d'un règlement de litige permettant à la Ville d’acquérir un terrain de 4 339,8 m2 dans le périmètre du futur Carré Laval.

« Le terrain cédé, situé en bordure du boulevard Notre-Dame, constitue un morceau de la zone tampon qui entoure l’écosystème forestier exceptionnel (EFE) situé au coeur du Boisé Armand-Frappier. Cet EFE, l’un des 16 reconnus par le Gouvernement du Québec à Laval, est une forêt de types refuge et rare, abritant entre autres une importante population d’érables noirs, une espèce menacée au Québec. Puisque le terrain n’est pas inclus dans la zone de protection assurée par le règlement M.R.C.L.-8 sur les boisés d’intérêt, il est donc voué à être développé par son nouveau propriétaire », peut-on lire dans le communiqué de presse.

 

Le CRE de Laval se dit convaincu que le règlement de ce litige s’est fait au détriment de la qualité de l’environnement et du droit de la population à profiter d’un environnement sain et demande à ce que la Ville cesse de sacrifier au développement les terrains boisés dont elle est propriétaire.

 

Photo : Boisé Armand-Frappier

Crédit photo : Joanne Roger

 

Publications

12 avril 2021 – Communiqué de presse : Le CRE de Laval s’oppose à la vente d’un terrain boisé pour consolider la tenure publique du Carré Laval

23 avril 2021 - Article du Courrier Laval : Boisé Armand-Frappier : transaction dénoncée par le CRE

 
Retour à la liste des nouvelles