Les milieux naturels... en bref

Articles - Image d'intro

Même si le développement urbain fait de plus en plus pression sur les derniers milieux naturels de la région tels que les milieux humides, les forêts, les cours d’eau, ainsi que les berges, Laval garde toujours le potentiel d’être une ville prospère et durable grâce à la richesse de sa biodiversité et la qualité de ses espaces naturels.

Bien que fortement urbanisée, la région de Laval comporte plusieurs espaces naturels verts et bleus qui sillonnent son paysage. De par sa situation insulaire, l’Île Jésus fait partie intégrante du système hydrographique du Saint-Laurent. Elle est délimitée par la rivière des Mille-Îles au nord et la rivière des Prairies au sud.

Au même titre que la zone agricole (zone verte) qui doit être protégée, on n’insistera jamais assez sur l’importance et la pertinence de conserver un minimum d’espaces naturels dans notre environnement quotidien, principalement lorsque le développement urbain tend à maximiser l’occupation du territoire. Les milieux naturels jouent un rôle de premier plan pour le maintien de la qualité de vie : qualité de l’air, de l’eau, des sols, du milieu sonore et du paysage, source de loisir, d’apprentissage, de ressourcement psychologique, de transmission des valeurs, maintien de la biodiversité, etc.

 

 

Il est prévu que la population lavalloise atteindra les 510 000 citoyens d’ici 2030, or, il reste bien peu de milieux aptes à remplir les différentes fonctions susmentionnées dans la zone blanche de Laval. Cet état de fait poussa la Ville de Laval à adopter, en 2009, sa Politique de mise en valeur des milieux naturels d’intérêt. Créée pour que soit pris en compte ce « capital nature » lors des décisions concernant les projets de développement, cette Politique a permis, au fil du temps, la mise en place de 16 Zones d’aménagement écologique particulières (ZAEP) sur l’Île Jésus.

 

 

Bien que le développement ne soit pas interdit dans les ZAEP, il y est toutefois rigoureusement encadré afin qu’il ne cause pas, par exemple, la fragmentation de grands ensembles écologiques d’intérêt, ou encore la perte de fonctions biologiques importantes pour l’intégrité de ces grands ensembles écologiques.

Le CRE de Laval travaille activement à ce que toute la législation ayant trait à la protection de l’environnement soit respectée à Laval. Avec la Politique mentionnée ci-haut, notons également :

  • La Politique de protection des rives, du littoral et de la plaine inondable;
  • La Loi sur la qualité de l’environnement (LQE);
  • La Loi sur le développement durable;
  • La Loi concernant la conservation des milieux humides et hydriques;
  • La Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et favorisant une meilleure gouvernance de l’eau et des milieux associés;
  • La Loi sur la conservation du patrimoine naturel;
  • La Loi sur les espèces menacées ou vulnérables.

 

Zones d’aménagement écologique particulières identifiées au Schéma d’aménagement et de développement révisé de la Ville de Laval (SADR-1), 2017

 

Agrile du frêneArbresBergesBoisBoisésEspèces exotiques envahissantesÉtangForêtsLivreMaraisMarécageMilieux humidesMilieux naturelsRivesRuisseauxTourbière
Retour à la liste des nouvelles